Au début de ce cours, Rav Abdelhak parle du premier passouk de Parachat Tésatvé. Il dit notamment que le nom de Moché n'apparait pas du tout dans cette Paracha, même lorsque les paroles qui y sont écrites s'adressent à ce prophète. Il en rappelle la raison, rapportant notamment un principe énoncé par les 'Hakhamim, et qui montre à quel point la parole d'un 'Hakham ne reste pas sans conséquence. Afin d'expliquer si cela est positif ou pas, il raconte notamment une histoire sur Rabbi Yo'hanan ben Zackaï, ramenée dans la Guémara Bérakhot.