Le fait qu'Hachem récompense les tsadikim et "punit" les récha'im est une des bases de notre émouna (foi). Comment se fait-il alors que la Torah ne parle jamais des récompenses et des sanctions qui seront données dans le monde futur ? Pourquoi ne mentionne-t-elle que les bérakhoth et les kelaloth qui peuvent être envoyées dans ce monde ? En quoi les kelaloth énoncées dans Parachat Ki Tavo prouvent-elles l'origine divine de la Torah ? Qu'est-ce  qu'une bérakha ? Qu'est-ce qu'une kelala ?  En quoi n'est-il pas bon que le fait d'accomplir les mitsvoth (ou de s'abstenir des 'avéroth) soit motivé par l'existence de récompenses (ou de sanctions) ? Pourquoi devons-nous servir Hachem ?  Réponse à ces question à partir d'un commentaire du Rambam.