La Paracha de Emor parle de sujets apparemment très différents : les Kohanim, les fêtes et le Mékalel (blasphémateur). Quel lien y a-t-il entre eux ? En quoi nous concernent-ils aujourd'hui, à chaque instant de la vie ?