Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:29 : Mise des Téfilines
06:40 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:09 : Coucher du soleil
22:00 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Dire le nom d'une idole

Rédigé le Lundi 3 Février 2020
La question de Bérenger Daniel F.

Chalom Rav,

La Torah et le traité Sanhédrin (vers la page 60 si mes souvenirs sont bons) interdisent de prononcer le nom d'une idole.

Dans ce cas, pourquoi, dans la Guémara (et autre), à plusieurs reprises on cite le nom des idoles, sachant qu'on étudie la Guémara à voix haute ?

Merci beaucoup pour tout ce que vous faites.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31588 réponses

Bonjour,

L’interdiction est mentionnée dans le Talmud Sanhédrin 63b.

Vous posez une excellente question. Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

La réponse :

L’interdiction est en vigueur, uniquement, lorsque la prononciation de la ‘Avoda Zara prouve qu’on lui donne de « l’importance » ou qu’on ne la dénigre pas, mais lorsqu’elle figure dans un texte étudié, l’intention n’est pas de la louer ou de lui attribuer une quelconque valeur.

Voir Rambam, Hilkhot ’Avoda Zara, chapitre 5, Halakha 11 et Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 147, Halakha 4.

Une question me trottait toujours dans la tête :

A de nombreuses reprises, la Torah utilise une 'Avoda Zara pour indiquer un emplacement. Voir :

1. Dévarim, chapitre 3, verset 29,

2. Dévarim, chapitre 4, verset 46,

3. Dévarim, chapitre 34, verset 6 [à propos de l’enterrement de Moché Rabbénou].

A propos de l’enterrement de Moché Rabbénou : Rachi, Tossefot-passage Mipné Ma Nikvar sur Sota 14a, Rabbénou Bé’hayé et Rabbi Moché Alchikh apportent une réponse.

L’une des réponses : chaque année, à l’époque de la faute des Bné Israël avec les filles de Moav, la ‘Avoda Zara de Beth Pé’or se lève pour monter au ciel afin de porter des accusations. Mais lorsqu’elle voit la tombe de Moché Rabbénou, elle retombe à terre.

La Torah nous enseigne donc par là, la grandeur de notre maître Moché et les mérites dont nous bénéficions grâce à sa Torah et sa conduite exemplaire.

Pour les deux autres exemples, il y a également des réponses dans les écrits de nos maîtres : pour mettre en garde les Bné Israël et leur rappeler la gravité de l’idolâtrie.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN