Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:26 : Mise des Téfilines
08:33 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Ovadiah Hadayah
Afficher le calendrier

Ecrire avec une craie Chabbath

Rédigé le Lundi 27 Janvier 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Est-il permis d'écrire sur un tableau avec une craie ou sur un ardoise avec un feutre qui s'efface pendant Chabbath ?

D'où vient l'interdit d'écrire pendant Chabbath ?

Si ça s'efface, est-ce malgré tout interdit ?

Toda.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28880 réponses

Bonjour,

1. Votre première question est : "Est-il permis d'écrire sur un tableau avec une craie ou sur un ardoise avec un feutre qui s'efface pendant Chabbath ?"

Réponse : cela est strictement interdit Mine Hatorah [interdiction Toraïque], car il faut obligatoirement faire une action pour effacer l'écriture. Elle ne s'effacera jamais d'elle-même. Si l'écriture s'efface d'elle-même après un certain temps [au moins, jusqu'à la fin du Chabbath], cela est tout de même interdit Midérabanane [ordre rabbinique].

Voir Michna Broura, chapitre 340, passage 19, Cha'ar Hatsiyoun, passage 68 sur Michna Broura, chapitre 303, passage 82, Chemirat Chabbath Kéhilkhata, chapitre 16, Halakha 23, Pisské Techouvot, chapitre 340, fin du passage 14.

2. Votre seconde question est : "D'où vient l'interdit d'écrire pendant Chabbath ?"

Réponse : l'interdiction d'écrire est déduite des différents versets de la Torah et des travaux réalisés pour le Michkan [Tabernacle] : on écrivait deux lettres sur les piliers [Krachim] voisins afin de reconnaître celui qui devait s'assembler à l'autre et conserver l'ordre de la construction. Voir Rabbi Ovadia Mibarténora sur Chabbath, chapitre 7, Michna 2, Encyclopédia Talmudit, volume 27, page 589, Talmud Chabbath 103a-105a et Rambam, Hilkhot Chabbath, chapitre 11, Halakha 9-16.

3. Votre troisième question est : "Si ça s'efface, est-ce malgré tout interdit ?"

Réponse : il n'existe aucune encre ineffaçable [d'une manière ou d'une autre]. Comme nous l'avons mentionné précédemment, l'interdiction reste tout de même Mine Hatorah. L'interdiction est d'ordre rabbinique lorsque l'on écrit d'une manière "Chééno Mitkayème" - qui s'efface après un certain temps.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN