Aujourd'hui à Paris
04:24 : Mise des Téfilines
05:54 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:56 : Coucher du soleil
22:57 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56

Hiloulot du jour
Rabbénou Yaakov Ben Acher
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Guémara interdite pour une femme ?

Rédigé le Jeudi 14 Février 2019
La question de Sarah O.

Bonjour,

Je voudrais savoir pourquoi une femme ne peut pas étudier la Guémara ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
20899 réponses

Bonjour,

1. Une femme a le droit d’étudier la Guémara et elle sera récompensée pour cela.

Voir Talmud Sanhédrin 94b : Velo Mats’ou Tinok Vétinoket Chélo Hayou Bekiin Behilkhot Touma Vétahara, Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 246, Halakha 6 ainsi que dans le Rambam, Hilkhot Talmoud Torah, chapitre 1, Halakha 13, Biour Hagra sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 47, Halakha 14.

2. Ce qui est dit dans le Talmud est : « Un homme n’enseignera pas [certaines parties de] la Torah à sa fille. »

Voir Talmud Sota 20a.

3. Dans l'ouvrage Ma'yan Omer, volume 12, chapitre 2, note 13/1, page 192, est dressée une liste de femmes érudites en Talmud et Halakha et les ayant enseigné.

4. La restriction en question ne fait pas l’unanimité parmi nos Sages.

Voir Talmud Sota 20a.

5. Certains de nos maîtres pensent que cette restriction concerne, uniquement, les filles en bas âge.

Voir Torah Temima, passage 48 sur Dévarim, chapitre 11, verset 19.

6. Cette conduite est, certes, rapportée dans le Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 246, Halakha 6 ainsi que dans le Rambam, Hilkhot Talmoud Torah, chapitre 1, Halakha 13.

7. L’opinion de ceux qui pensent que l’on ne doit pas enseigner la Torah orale à sa fille est expliquée de plusieurs manières. Voir Rachi, Rabbénou Ovadia de Barténora, Méiri, Rambam, Tossefot Yom Tov.

8. L’une des raisons est : la fille ou la femme ont, généralement, de par leur nature, l’esprit tourné vers des centres d’intérêt n’étant pas toujours compatibles avec la conscience nécessaire pour l’étude de certains sujets traités à la manière du Talmud.

9. De nos jours, cette restriction est levée dans bien des cas.

Voir Halikhot Bétah, chapitre 28, fin de la Halakha 3 [excellent développement], Yalkout Yossef - Otsar Dinim Laïcha Vélabat, édition 5765, chapitre 54, Halakha 1 et note 1.

Tout n’a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN