Logo Torah-Box

Participer à une chasse à courre

Rédigé le Lundi 5 Décembre 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Des amis m'ont proposé de suivre à pied une chasse à courre.

Il ne s'agit pas de participer à la chasse (équipage à cheval), mais d'y assister, parmi d'autres promeneurs.

Dans un tel cas, quelle position adopter ?

Je vous remercie.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Introduction :

La chasse en tant que simple activité de loisir n'est pas permise.

Les interdictions / questions liées à cette activité sont les suivantes : faire souffrir un animal [parfois, il ne meurt pas de suite et subit des douleurs avant son dernier souffle], s'habituer à "nuire" / causer du "mal", commercialiser des aliments interdits à la consommation, porter atteinte à l'environnement, se livrer à des occupations alors qu'il est possible d'étudier ou d'accomplir des Mitsvot, etc.

Rama sur Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 316, Halakha 2 et Michna Broura, passage 11, Pit'hé Techouva, passage 10 sur Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 28, Daf 'Al Daf sur Talmud Baba Métsia 32b, Tsa'ar Ba'alé 'Haïm, chapitre 5, 'Helkat Ya'acov - 'Hochène Michpat [Rav Mordékhaï Ya'acov Breïch], réponse 34, paragraphe 4, Cha'aré Tsédek, volume 6, pages 202-212, Beth Aharon Véisraël, volume 114, année 5764, pages 87-97, Hamahapakh, pages 126-137.

Réponse :

Il ne faut pas assister à ce genre de chasse, même si vous n'êtes pas militant animaliste.

Ne soyez ni veneur [chasseur], ni suiveur.

Dès que les chiens de meute flairent leur gibier, ils se mettent à aboyer et les pauvres cerfs / sangliers / lièvres, par exemple, s'affolent dans tous les sens. Parfois, ils essaient de se défendre et attaquent les chiens enragés, mais ils se font déchiqueter.

Assez souvent, l'animal agonisant et souffrant, est mis à mort à l'aide d'un épieu [manche en bois équipé d'une lame pointue] alors qu'il subit des douleurs atroces. Un peu de pitié, tout de même !

Et puis, assister à la curée n'est vraiment pas une chose réjouissante; cette cérémonie durant laquelle on récompense les chiens en leur offrant le gibier après l'avoir dépecé. Face à tous les participants, ils dévorent les entrailles de la pauvre bête aux sons de trompes et de cors. Ce n'est vraiment pas un moment de plaisir "innocent".

Je vous souhaite de meilleures douceurs et de meilleures distractions. Les très belles étendues forestières de la France sont d'une telle beauté et tellement magnifiques et enivrantes qu'elles sont une immense source de plaisir, excitant les sens, et surtout si vous vous y promenez à cheval ou en vélo. 

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Lois & Récits de POURIM

Lois & Récits de POURIM

Comprendre le sens et appliquer les lois de la joyeuse fête de Pourim. L'histoire détaillée de la Méguila d'Esther, réflexions sur la vraie joie"..."

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN