Aujourd'hui à Paris
06:52 : Mise des Téfilines
07:57 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:11 : Coucher du soleil
18:00 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 15 Novembre 2019 à 16:52
Sortie du Chabbath à 18:01


Hiloulot du jour
Rav Eliezar Mena'hem Mann Chakh
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Qu'est-ce que la "Brit Its'hak" ?

Rédigé le Lundi 4 Novembre 2019
La question de Zacharie F.

Bonjour Rav,

La veille de la Brit Mila, certaines communautés ont l'habitude de réunir un minimum de dix personne pour lire le Zohar et faire Kaddich.

Pourquoi appelle-t-on cela la "Brit Its'hak" ? Quel est l'origine de cette soirée ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17088 réponses

Bonjour,

L’origine de cette coutume

L’origine de cette coutume se trouve dans le Zohar Parachat Lekh Lékha, page 93a-93b, paragraphe 390.

Elle est rapportée [entre autres] dans Halakhot Ketanot, volume 2, réponse 169 ainsi que dans le écrits du ‘Hida - Chem Haguedolim, volume 2, paragraphe 7, passage 43, Otsar Haberit, volume 1, pages 165-168, Korté Beriti ‘Alé Zavah [Rav Mordékhaï Ouri Angelman], page 11, Yalkout Yossef - Sova’ Sema’hot, volume 2, chapitre 1, Halakha 1 et note 1.

La Brit Mila est une immense Mitsva. Le Satan fait tous les efforts pour porter atteinte au bébé afin qu’il ne mérite pas d’accomplir cette Mitsva.

Grâce à l’étude du Zohar et d’autres passages de notre sainte Torah, le bébé sera protégé et épargné de tout risque.

Dans le Zohar ainsi que dans de nombreux ouvrages, il apparaît que les gens ne dormaient pas toute la nuit - également, grâce à la joie qu’ils ressentaient.

L’appellation [Lèl - nuit] Brit Its’hak

L’appellation Brit Its’hak est due au fait qu’Its’hak Avinou est le premier à avoir « fait » la Brit Mila le huitième jour et à avoir eu l’obligation de la « faire », bien avant le huitième jour [puisque l’ordre avait été donné, bien avant, à Avraham Avinou]. Ce qui n’est pas le cas d’Avraham Avinou, ayant fait la Brit Mila à 99 ans et ayant reçu l’ordre de faire la Brit Mila, en journée, le jour même où il reçut l’ordre.

En d’autres termes, c’est, uniquement, Its’hak qui a eu une nuit avant sa Brit Mila.

C’est, d’ailleurs, la raison pour laquelle, on ne dit pas Brit Avraham.

Voir Bayom Hachemini [Rav Na’hman Yossef Vilhalem], page 137, Brit Efraïm [Rav Efraïm Hekht], pages 333-334 [la  preuve de Rachi n’est pas très convaincante], Levouch Yossef [Rav Yossef Yachar], pages 31-32, Ma’gal Ha’haïm [Rav Ouri Chahrabani], page 15, Markevot Argaman [Rav Mëir Elyahou], volume 5, page 196, passage 5 [d’autres raisons, également], Békané E’had [recueil], volume 3, page 363, Korté Beriti ‘Alé Zavah [Rav Mordékhaï Ouri Angelman], page 13, note 5.

Le nom Brit Its’hak est plutôt utilisé en Israël. Dans les communautés marocaines, le nom est Lèl Hazohar [voir d’autres noms dans Nétivot Hamaarav, page 258]. Dans les communautés Ashkénazes, le nom est וואך / וואכט נאכ"ט - la nuit de protection.

Voir Psakim Outechouvot [Rav Aharon Aryeh Kats], page 625, Otsar Haberit, volume 1, page 164.

Dans les communautés tunisiennes, le nom est : Bilada. Voir :

https://www.torah-box.com/question/deroulement-d-une-bilada_13125.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur