Si Machia'h doit venir au 7ème millénaire, pourquoi l'attendre maintenant ?

Rédigé le Mercredi 30 Décembre 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Pardonnez je vous prie la probable naïveté de ma question.

La venue du Machia'h fait l'objet de nombreuses et passionnantes discussions, voire controverses, espoirs et même spéculations parfois.

Or, il est écrit que c'est au septième millénaire que les Tsadikim "planeront à la surface des eaux" (Da'at Tevounot, § 92). La Guéoula (délivrance), de ce point de vue, ne serait-elle pas "programmée" depuis le départ à 6000 ans, donc dans environ 219 ans ? Si cela est valable, alors Machia'h ne devrait venir qu'au terme des 6000 ans ou (très) peu avant, alors pourquoi penser que sa venue eût pu se faire il y a des siècles, ou qu'elle pourrait se faire de nos jours ?

J'ai sans doute trop peu appris et compris pour en venir à poser une telle question, et je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien y porter, ainsi que de l'indulgence que vous voudrez bien déployer pour y répondre.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
25308 réponses

Bonjour,

1. Il n'est marqué nulle part que le Machia'h viendra à telle ou telle date. Il y a certes, une date "minimale", une date "maximale" et une date "intermédiaire", mais nous ne les connaissons pas avec précision. Voir Talmud Sanhédrin 97a, édition Schottenstein, note 59 et Séfer Haguéoula [Kitvé Haramban], partie 4, volume 1, page 292 de l'édition du Mossad Harav Kook. Tout dépend de notre accomplissement des Mitsvot.

2. Ya'acov Avinou voulu dévoiler la date de la fin des temps à ses enfants mais l'esprit saint lui fut retiré. Voir Rachi sur Béréchit, chapitre 49, verset 1.

3. Nous avons le devoir et l’obligation de croire que Machia’h peut arriver A CHAQUE INSTANT et surtout lorsque le monde connait un changement tel que celui que nous connaissons, à notre époque, en 5780 [coronavirus]. Nous n’avons pas le droit de fixer un moment et de nous appuyer sur des signes annonciateurs. Notre devoir, plus qu'à tout moment, est de nous renforcer et d'améliorer notre manière d'accomplir les Mitsvot et d'accomplir celles que nous ignorions jusqu'à présent.

Nos Sages, les 'Hakhamim, disent : "Que disparaissent de la surface de la terre, ceux qui calculent l'échéance. [Pourquoi] Car lorsqu'arrive le jour déterminé par leur calculs et que la délivrance ne s'annonce pas, tous prétendent qu'elle n'arrivera jamais".

Voir Talmud Sanhédrin 97b, Rambam, Hilkhot Melakhim, chapitre 12, fin de la Halakha 2, ‘Assé Lékha Rav, volume 1, réponse 2.

4. Pour des détails à ce sujet, cliquez sur les liens suivants :

https://www.torah-box.com/question/parler-de-la-venue-du-machia-h-etre-extremiste_48187.html

https://www.torah-box.com/question/machia-h-ne-viendra-pas-un-chabbath_48815.html

https://www.torah-box.com/question/le-mekoubal-a-annonce-une-guerre-tres-proche_5725.html

5. L'enseignement que vous mentionnez dans votre question au nom de Rabbi Moché 'Haïm Luzzato dans Da'at Tevounot, passage 92 est tiré du Talmud sanhédrin 92b. Apparemment, il s'agit de la date "maximale" - éventualité où Machia'h ne serait pas venu grâce à notre bonne conduite. Voir plus haut, paragraphe 1.

Voici ce qu’écrit le Rambam :

Et toutes ces choses, nul ne sait comment elles se dérouleront jusqu'à ce qu'elles aient lieu, car ces paroles des Prophètes sont énigmatiques.

Les Sages eux-mêmes n'ont rien reçu par tradition à ce sujet, si ce n'est ce qu'en disent les textes, et c'est pourquoi ils sont partagés sur ces sujets.

Dans tous les cas, la façon dont ces choses auront lieu en détail n'est pas un sujet fondamental de la foi. C'est pourquoi un homme ne devrait pas s'occuper des récits ni s'attarder sur les contes énoncés sur ces sujets, ni en faire un problème fondamental, car ces préoccupations ne l'amènent pas à plus de crainte et plus d'amour de D.ieu.

De même, on ne devrait pas chercher à connaître la date de la venue de Machia'h. Nos Sages ont dit : "Que se vide l'esprit de ceux qui calculent la fin des temps".

Mais il faut attendre et croire au principe de la venue de Machia'h, comme nous l'avons expliqué."

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN