A travers des mots de paracha Nitsavim, un passage de la Guémara Kiddoushine et une histoire, ce cours explique que le plus important dans la téchouva, c'est la volonté réelle de s'améliorer ; et que la téchouva est donc à portée de main.