Résumé de la Paracha de Ki Tissa

  1. Décompte des Bné Israël au moyen du demi-Chékel apporté par chaque personne âgée de plus de 20 ans.
  2. Ordre de fabrication du Kiyor (cuve en cuivre pour l’ablution des mains et des pieds avant le service), disposée entre la tente d’assignation (Ohel Mo’èd) et l’autel (Mizbéa’h) pour permettre aux Cohanim de se laver les mains et les pieds avant de commencer le service sacerdotal.
  3. Ordre d’allumage de la Ménora (chandelier) et son utilisation.
  4. La fabrication de l’huile d’onction qui servait à purifier tous les ustensiles du Michkan ainsi que les Cohanim.
  5. Mode d'emploi de la fabrication des encens. Interdiction de reproduire ces encens pour un usage profane.
  6. Betsalel, issu de la tribu de Juda, doté d’un esprit divin et d’une sagesse hors normes, assisté de Aholiav, issu de la tribu de Dan, étaient tous deux chargés de superviser la construction du Michkan et de ses accessoires.
  7. Interdiction de réaliser certaines Mélakhot (activités) le Chabbath.
  8. Remise des tables de la Loi à Moché Rabbénou.
  9. Les Bné Israël s’impatientent suite au départ de Moché Rabbénou monté sur le Mont Sinaï pour recevoir les tables de la Loi, et décident de se fabriquer un veau d’or chargé de les “guider”.
  10. Hachem furieux contre la faute des Bné Israël, informe Moché de sa volonté de les exterminer. Moché implore Hachem de revenir sur sa décision. 
  11. Moché, en descendant du Mont Sinaï, aperçoit le veau d’or et brise les tables de la Loi.
  12. Aharon informe Moché du processus ayant conduit à la fabrication du veau d’or.
  13. Le veau d’or est réduit en poussière et les Bné Israël coupables d'idolâtrie sont punis en leur faisant boire de l’eau mélangée à la poudre du veau d’or.
  14. Les Leviïm tuent 3000 personnes ayant commis la faute du veau d’or.
  15. Dialogue entre Hachem et Moché. Une épidémie frappe les Bné Israël.
  16. Moché s’installe en dehors du camp. Ceux intéressés par connaître la parole d’Hachem devront désormais sortir du camp pour rencontrer Moché. Moché demande à Hachem de diriger personnellement et conduire les Bné Israël en terre d'Israël, sans intermédiaire. Hachem répond favorablement à cette demande.
  17. Fabrication des deuxième tables de la Loi par Moché sur lesquelles Hachem inscrira le texte des 10 commandements.
  18. Interdiction de l'idolâtrie ainsi que de pactiser avec les habitants de la terre de Kena’an susceptibles d'inciter les Bné Israël à des comportements prohibés par la Torah.
  19. Prescriptions du Chabbath. Prescription des trois fêtes où les Bné Israël doivent se rendre au Beth Hamikdach et lois concernant les Bekhorot (premiers-nés).
  20. Mitsva des Bikourim (prémices) et interdit du mélange de lait et de la viande.
  21. Rédaction de la Torah par Hachem. Moché Rabbénou en redescendant du Mont Sinaï est illuminé par des rayons de lumière. Les Bné Israël craignant de l’approcher, Moché se voile la face sauf aux moments où il converse avec Hachem.

Résumé de la Haftara de Ki Tissa  

Rite Séfarade (Les Rois I, 18, 20-39)

Rite Ashkénaze (Les Rois I, 18, 1-39)

Après avoir conquis et détruit la ville de Jéricho du temps de Josué, il avait fait prêter serment aux Bné Israël que celui qui oserait reconstruire cette ville, perdrait son aîné au début de la reconstruction et son dernier enfant lors de l’achèvement des travaux. De nombreuses années plus tard, c’est Achab (A’hav) l’impie qui reconstruit Jéricho. Comme annoncé, tous les enfants de Achab sont morts de son vivant. Lorsque le prophète Elie vient consoler Achab, il lui annonce la raison pour laquelle ses enfants sont décédés. Achab surpris rétorque : "Est-ce possible que la malédiction proférée par Josué s’applique alors que celle de D.ieu annonçant une sécheresse sans pareil si les Bné Israël se livrent à l’idolâtrie, ne s’est pas appliquée ?!" Elie prête serment et promet la sécheresse qui sévit pendant trois ans.

Elie est obligé de se cacher pendant ces trois années de famine car Achab le recherchait afin de le condamner à mort. Hachem dit à Elie de se rendre auprès d’Achab et l’inciter à implorer Hachem afin que la pluie tombe. Arrivé auprès d’Achab, ce dernier accuse Elie d’être la cause de la famine qui sévissait. Elie rétorque que c’est Achab au contraire de par son comportement idolâtre, qui est la cause de l’absence de pluie.

Elie poursuit et dit à Achab que s’il désire la pluie, il lui faut rassembler tous les faux prophètes sur le Mont Carmel. Elie les sermonne en leur reprochant leur ambiguïté dans leur service divin et aux idoles simultanément. Il les harangue en leur demandant s’ils sont capables de faire descendre par le pouvoir des idoles, un feu du ciel pour consumer les offrandes sur le Mizbéa’h (autel). Faute de pouvoir réaliser la demande d’Elie, le peuple entier constate l’incapacité des idoles. Elie exhorte Hachem de se manifester afin de démontrer de manière irréfutable Sa supériorité, qui fait descendre un feu du ciel et consume toutes les offrandes sur l’autel. Le peuple présent déclare alors : “Hachem, Lui est le D.ieu, Hachem, Lui est le D.ieu”.

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions Oz Véhadar) et de Hatorah Chéli (Editions Ma’yenotékha)