Résumé de la Paracha de Kora’h

  1. Kora’h, rejoint par Datan, Aviram, One ben Pélèt et 250 personnalités se liguent pour contester l'autorité de Moché Rabbénou, en lui reprochant de “s’être attribués” avec son frère Aharon, tous les privilèges de la Royauté et la prêtrise.
  2. Moché suggère aux contestataires de clarifier la situation en offrant’ des encens le lendemain. A cette occasion Hachem désignera officiellement le Cohen Gadol qui sera parmi tous les "candidats", celui qui restera en vie.
  3. Hachem avertit Moché Rabbénou de s'écarter de la bande des contestataires afin de ne pas être atteint par la punition divine qui allait les frapper.
  4. La terre engloutit toute la bande de Kora’h avec leurs familles, sur ordre d’Hachem, ainsi que l’avait annoncé Moché Rabbénou.
  5. Les 250 hommes de la bande de Kora’h et ceux qui avaient offert les encens meurent par un feu céleste.
  6. Hachem ordonne à Moché de demander à El’azar de faire fondre dans le feu les pelles de la bande de Kora’h afin d’en faire un placage pour le Mizbéa’h en cuivre.
  7. Le peuple se révolte contre Moché et Aharon les accusant d'être responsables de la mort de la bande de Kora’h.
  8. Une épidémie fait 14700 morts parmi les Bné Israël. Cette épidémie prend fin lorsque Moché parcourt le camp avec une pelle d’encens.
  9. Hachem demande à Moché que les chefs des tribus d’Israël emmènent chacun un bâton sur lequel leur nom sera inscrit et déposé devant le Kodech Hakodachim. Sur le bâton de la tribu de Lévi, il faudra inscrire le nom d’Aharon. Le propriétaire du bâton qui fleurira sera celui désigné par Hachem pour être un Cohen. Le lendemain, c’est le bâton d’Aharon qui fleurit et sur lequel des amandes apparaissent.
  10. Les Bné Israël craignent désormais d'entrer au Michkan suite au feu qui a dévoré la bande de Kora’h. Des Cohanim sont désignés pour garder l’entrée du Michkan et éviter l’entrée involontaire de personnes étrangères.
  11. Mitsva de remettre aux Cohanim certains prélèvements sur les sacrifices offerts au Michkan. Rachat par le Cohen des aînés mâles chez les hommes. L’aîné des ânes doit être acheté contre un mouton qui sera offert au Cohen. L’aîné des animaux purs doit être offert au Cohen. 
  12. Les Leviïm reçoivent un dixième du produit de la récolte des fruits appartenant à un Israël en contrepartie de leur service au Michkan. Les Leviïm prélèvent un dixième sur le Ma’asser reçu qui est ensuite remis au Cohen.

Résumé de la Haftara de Kora’h

(Samuel II 11, 14-15 ; 12, 1-22) 

Après avoir, sur ordre d’Hachem, oint Saül pour devenir roi, le prophète Samuel s'adresse au peuple et les réprimande à propos de leur revendication de nommer un roi. Cette demande, dit-il, prouve votre dégoût vis-à-vis de la royauté divine au point de vouloir l'échanger contre un roi en chair et en os. Samuel leur rappelle qu’ils ont été sauvés de tous leurs ennemis depuis la sortie d’Egypte jusqu’à ce jour, et ce même en l’absence d’un roi. Malgré tout, bien que cette demande constituait une faute de leur part, Samuel leur assure qu’il ne leur arrivera rien de fâcheux, s’ils persistent dans le chemin de la Torah. Le peuple finit par accepter ses remontrances et lui demande d'intercéder pour eux auprès d’Hachem.

Lien avec la Paracha  : Parmi les remontrances adressées par Samuel au peuple, il leur dit : "Ai-je pris le taureau ou l’âne d’un d’entre vous...?!", à mettre en parallèle avec la phrase "Je n'ai jamais pris à un seul d'entre eux, son âne" (Bamidbar 16, 15) prononcée par Moché Rabbénou en s’adressant à Hachem.

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions ‘Oz Véhadar)