L'âme d'un défunt peut-elle être élevée par n'importe quelle personne, ou seulement par les enfants ou les petits-enfants ? Pourquoi ? Par quelle mitsvot peut-on élever l'âme d'un défunt ? Le mauvais comportement d'une personne peut-il porter préjudice à ses ascendants défunts ? Le jour du Yartseit, que se passe-t-il chez le défunt ? Pourquoi est-il particulièrement important, ce jour-là, que ses proches aillent au mikvé, qu'ils soient Chalia'h Tsibour et (pour les enfants du défunt) qu'ils disent le Kaddish ? En quoi est-il important d'allumer un ner néchama ? Que dit Rabbénou Bé'hayé à ce propos ?