Il est important d'accorder à autrui de la considération. D’où la nécessité du dérekh érets.

Au début de ce cours, Rav Frankforter parle notamment de ce qui est arrivé aux élèves de Rabbi Aquiva durant la période du Omer. A partir de cela, il rappelle l'importance d'accorder à autrui de la considération. En se basant sur des propos énoncés par Rav Israël Salanter, il évoque la nécessité du dérekh érets. Il rappelle les interdits du Omer, et précise notamment qu'il ne faut pas confondre cette période avec celle des trois semaines séparant le 17 Tamouz du 9 Av. Il rapporte des paroles du Oléloth Ephraïm, relatives à la récitation de la bérakha de Chéhé'héyanou pendant la période du Omer. Il mentionne deux raisons justifiant l'habitude de ne pas travailler, pendant cette pérode, au moment de bein hachémachot.

Cours donné en 1981 sur RadioJ.