Deux passages du Midrash Rabba indiquent l'existence d'un rapport entre la Grèce et l'obscurité. En quoi ces deux éléments sont-ils liés ? De plus, comment comprendre l'attitude des Grecs à notre égard ? Étions-nous dans leur pays, pour que notre présence les dérange ? Pourquoi n'ont-ils pas cherché, contrairement à de nombreux peuples, à nous détruire physiquement ? Que nous voulaient-ils, au juste ? Comment comprendre leur étonnant décret, demandant aux Bené Israël d'écrire sur la corne d'un taureau qu'ils n'ont pas de part dans le D.ieu d'Israël ? Réponse à travers un commentaire de Rav Wolbe, rapporté dans son Séfer Alé Chour.