Pour beaucoup de gens, Ticha Béav est la dernière porte avant les grandes vacances. Dès le lendemain, nombreux sont ceux qui partent, et qui veulent parfois oublier toute contrainte et profiter à fond. Cependant, comme le montre ce cours, les vacances ne doivent pas mener à une espèce de schizophrénie, où on est presque totalement différent de la personne qu'on est habituellement. Elles ne doivent pas être un moment de total relâchement, mais -au contraire- une possibilité de progresser encore plus que le reste de l'année.