Le soir du Séder, nous avons la mitsva de parler de la Sortie d'Egypte et des miracles qui l'ont accompagnée. Comment l'accomplir ? N'est-elle réalisable que lors du Séder ? Pourquoi ? Qu'est-ce que la plaie de chékhine ? Qu'avait-elle de particulier par rapport aux plaies qui l'ont précédées ? Que dit Rav Schmoulevitz à ce propos ? Selon ce même commentateur, en quoi était-il nécessaire, lors de cette plaie précisément, d'endurcir le coeur de Par'o ? Que dit le Midrash à ce sujet ? Quels enseignements pouvons-nous tirer de cet étonnant commentaire, dont l'unique but ne peut pas être de nous renseigner simplement sur la taille de Par'o et sur celle de Moché ? Réponse à cette question à travers l'explication d'un passage de Guémara qui parle de la taille qu'Adam avait avant de fauter, et de celle qu'il a eu ensuite.