Dans ce cours, Rav Zerbib montre en quoi les différentes "séries" de sonneries du Chofar -que nous écoutons en étant assis, lors de la Amida à voix basse, lors de la répétition de la Amida et lors d'un Kaddish- réparent respectivement les fautes d'avoda zara, gilouy arayot, chéfikhout damim et lachone hara. Il parle différents sons du Chofar (tékia, chévarim, téroua), faisant notamment remarquer que chacun d'entre eux est sonné -au moins- à 18 reprises. Il explique le sens de ce chiffre en se basant essentiellement des propos du Ben Ich 'Haye; et en rapportant aussi plusieurs passages de Torah écrite (mentionnés dans les livres de Kohélet et de Téhilim) et des mots de Pirkei Avot.