Au début de ce cours, Rav Chaya rappelle que Roch Hachana est un jour de din (jugement). Il mentionne notamment deux moyens d'adoucir la rigueur divine, rappelant -entre autres- la nécessité de pardonner à celui qui nous a offensé. Il explique le principe de "kol hamaavir al midotav maavirine lo al kol péchaav". Il montre combien le fait de s'abstenir d'être rigoureux envers autrui (même lorsqu'on est en droit d'adopter une telle attitude à son égard) peut être bénéfique pour celui qui arrive à un tel niveau de maîtrise de soi. Il rappelle, à ce sujet, l'histoire du roi David qui n'a pas riposté alors que Chimi ben Guéra l'avait insulté et humilié.