Y a-t-il une mitsva de croire aveuglément en la véracité de la Torah? Le fait que de nombreuses mitsvoth (parmi lesquelles la mitsva de téfilines) ne soient pas fondées sur la logique humaine mais sur la logique divine, nous dispense-t-il de réfléchir à leur sujet? Comment comprendre que lorsque la Torah parle des premiers jours de la Création du monde, elle dise "il fut soir (érev), il fut matin (boker)" alors qu'à ce moment-là le soleil et la lune n'avaient même pas encore été créé?! Pourquoi la Torah emploie-t-elle les termes "ki chéchet yamim" pour dire que le monde a été créé en six jours, plutôt que les mots "ki chéchet yamim" qui semblent pourtant plus appropriés? Que dit le Zohar à ce propos?