Il n'est pas permis d'exercer un droit de propriété sur un fruit ou un légume de la Chémita. Mais quelle différence y a-t-il à ce niveau entre les fruits et les légumes ? Pour rendre héfker un champs pendant la Chémita, que doit-on faire? Que disent à ce propos le Bet Yossef d'une part, et le Mabit et le Maharit (en se basant sur un texte de la Guémara Baba Métsia) d'autre part ? Quelles sont les incidences halakhiques de cette discussion, et en quoi sont-elles énormes ? Peut-on rendre héfker les fruits de la Chémita en étant tout seul ? Pourquoi ? Est-il suffisant de rendre héfker nos fruits et nos légumes de la Chémita ? Pourquoi ? A quelles conditions est-ilpermis de barricader son jardin pendant la Chémita