Au début de ce cours, Rav Ifrah parle d’un fils de Rabbi Nathan (l’élève de Rabbi Na’hman): Rabbi Ist’hak. A partir d’une histoire concernant celui-ci, il montre la nécessité de prier. En se basant notamment sur des mots de Téhilim, il évoque l’importance de toujours progresser. Il rapporte des propos de Rabbi  Na’hman, relatifs à la venue du Machia’h; et il montre en quoi ils confirment l’idée précédemment développée. Il rappelle que l’argent ne fait pas le bonheur ; et il montre l’importance d’agir avec envie au lieu de se forcer continuellement…