De quoi parle le dernier passouk de la Torah ? Que disent Rachi et la Guémara Ta'anith (dans le Talmud Yéroushalmi) à son propos ? Y a-t-il des cas où Hachem ne veut pas de nos mitsvoth ? Que signifient les mots "hachokhen bétokh toumotam", et quelle leçon fondamentale pouvons-nous en tirer ? Par quelle histoire peut-on rappeler l'importance de persévérer dans la pratique des mitsvoth ? Une mitsva qui n'est pas accomplie parfaitement a-t-elle néanmoins de la valeur ? Quel enseignement très important est rappelé à ce sujet par les mots de Téhilim "kol Hachem bakoa'h" ? Comment comprendre la discussion qu'a eu Moché Rabbénou avec les malakhim (anges) avant le don de la Torah, et qui est rapportée par la Guémara Chabbath ?