Que dit le Choul'han 'Aroukh au sujet du début du mois d'Adar ? Comment comprendre ses propos ? En quoi sont-ils étonnants et montrent-ils l'importance de se réjouir en Adar ? Quel lien y a-t-il entre ce mois d'une part et la réussite, le mazal et la bérakha d'autre part ? Que faire pour pouvoir bénéficier de ces trois choses? Pourquoi ? Quel lien y a-t-il entre le yétser hara, le refus d'assumer et le manque ? Pourquoi est-il impossible de vivre avec le mensonge ? Quel rapport y a-t-il entre la joie et le manque, et entre la joie et le doute ? Qu'est-ce que la satisfaction d'être ? Quel est le but de la vie ?