A travers des propos du Maharal sur le livre de Béréchit (et plus précisément sur le fait que celui-ci contienne très peu de mitsvot et beaucoup d'histoires), ce cours montre l'importance d'être des gens vrais. D'être, au lieu de seulement paraître.