Dans la paracha de Béhoukotaï, nous voyons que le fait de ne pas être joyeux entraîne de terribles souffrances. Mais serait-il possible d'être joyeux constamment ? La joie ne dépend-t-elle pas des événements ? Pourquoi ?