A Chavouot, pour exprimer notre envie de recevoir la Torah, beaucoup d'entre nous étudient toute la nuit. Pourtant, le matin suivant, après la lecture des Asséret hadibérot, la tefila se déroule assez rapidement, car nombreux sont ceux qui, fatigués de la veillée, attendent impatiemment de pouvoir rentrer chez eux se reposer. Si l'on réfléchit un instant, ce comportement est très étrange. En effet, Chavouot est un moment grandiose. C'est le moment de notre mariage avec Hachem. Or a-t-on déjà vu un 'hatane qui, malgré les nombreux préparatifs qui ont précédé sa 'houpa et l'impatience avec laquelle il a attendu celle-ci, la quitter en courant sous prétexte qu'il est pressé d'aller dormir ?!