La Torah nous interdit de faire souffrir autrui, que ce soit en parole ou en acte. Mais qu'en est-il lorsqu'une personne nous agresse verbalement ? Peut-on répondre à son attaque ? Pourquoi ? Pourquoi est-il parfois permis à un maître de "remettre en place" ses élèves ? Quelles conditions devra-t-il néanmoins absolument respecter ? Un employeur est-il en droit de demander à son employé d'effectuer n'importe quel travail, sous prétexte que ce dernier lui doit obéissance ? Pourquoi ? En quoi consiste l'interdit de maudire ? D'après le Séfer Ha'hinoukh, quelle est la raison de cette interdiction ?