Rav Itshak Zilberstein, dans son livre Alénou Léchabéa'h, raconte qu'un de ses élèves, particulièrement assidu à son cours du soir, n'en ratait jamais aucun. Un jour, pourtant, étant très malade, il ne put y aller. Cependant, ne voulant pas négliger son habitude d'étudier la Torah chaque soir, il l'étudia de chez lui jusqu'à ce qu'épuisé, il s'endorme...