De nos jours, on mesure de plus en plus la nécessité de réfléchir au thème du chalom bayit (de la sérénité dans le couple). En effet, le taux de divorce est actuellement très élevé, puisque les statistiques recensent au moins un divorce pour trois mariages. Dans la jeune génération, le fait de divorcer est presque devenu une mode. Pourtant, le divorce est véritablement un drame. Et on a beau dire "Mieux vaut être bien divorcé que mal marié", un divorce ne fait pas des heureux (sauf dans les cas très très particuliers où c'est la Halakha qui le recommande). Lorsqu'on voit ne serait-ce que les conséquence qu'il a sur le couple et sur les enfants, on comprend qu'il vaut la peine de tout faire pour l'éviter...