Qu'est-ce que le dérekh érets ? Se limite-t-il à la simple politesse ? Quel enseignement très important pouvons-nous tirer du fait que la Torah aie employé le mot "méod" en parlant de la mitsva de veiller à sa santé ? En quoi des parents qui gâtent trop leur enfant (ou qui, au contraire, le privent trop) renforcent-ils son yétser hara ? Comment apprendre aux enfants à ne pas se faire avoir sans pour autant les rendre trop suspicieux ? Comment les aider à se donner les moyens de réaliser leurs objectifs, afin qu'ils ne s'imaginent pas qu'il suffit de vouloir pour obtenir ? En quoi le fait d'évaluer ce qu'on perd et ce qu'on gagne lorsqu'on fait une mitsva (ou une avéra) est-il important en matière de 'hinoukh ?