Comment seulement imaginer prendre une nouvelle résolution alors que je ne me souviens même plus de celle de l’année dernière ? Par où commencer alors que la tâche semble interminable ? Jusqu’à ce qu’une idée lumineuse a germé dans mon esprit… 

Nous y voilà donc. Si vite, que je n’ai pas eu le temps de me pencher sur la réalisation ou non-réalisation de mes résolutions de l’an passé. J’ai alors pris quelques minutes pour réfléchir au calme. Qu’allais-je prendre sur moi cette année, alors que je ne me souviens même plus de la résolution de l’année dernière ? Par où commencer alors que la tâche semble interminable ?

Je me suis ressaisie et ai pris en main une feuille et un stylo pour coucher sur le papier les quelques idées qui me venaient à l’esprit. Instinctivement, j’ai de suite éliminé les grands projets qui exigent un temps et une énergie dont je ne dispose pas et me suis concentrée sur des objectifs moins grandioses, mais plus réalistes.

« Si seulement je disposais d’un signe… »

Davantage de patience avec les enfants ? Hum… Laissons cela de côté pour l’instant. Améliorer ma relation de couple ? Je crée illico une nouvelle colonne « Projets urgents ». Aider ma voisine d’en-dessous, une dame âgée en manque de compagnie ? En stand-by. C’est bien, mais trop restreint. Il me faut une vraie décision, assez impressionnante pour pouvoir être présentée devant Hachem solennellement en cette période cruciale de l’année.

Je commence à désespérer… Et si je placardais dans mon quartier des affiches annonçant : « Recherche pour un poste à long terme : résolution simple, facile, inspirée et motivante pour l’année à venir » ? Si seulement Hachem pouvait m’envoyer un signe…

« Mais avec qui parles-tu ?», ai-je entendu soudain mon mari me demander.

« Avec Hachem », ai-je répondu. Heureusement qu’il ne m’a pas entendu, mes mots ayant été subitement couverts par les cris de l’un des petits à qui on venait de prendre son tracteur-remorqueuse.

Mais moi, je venais de découvrir la réponse à ma question initiale. Ma résolution ? Parler avec Hachem !

5 minutes à la saveur d’éternité

Mais je n’étais pas au bout de mes peines. Je n’en étais qu’au début, pourrai-je presque dire ! Car là encore, la sempiternelle question revenait : comment libérer une heure du peu de temps à ma disposition – entre mon mari, la maison, les enfants, mon travail, les devoirs, la lessive, la cuisine, les courses, les douches, les ongles, les contrôles à signer, les factures à payer, et j’en passe – pour parler avec Hachem, et, de surcroît, au calme ?

Puis, je ne sais d’où, mais une idée que j’avais entendue il y a fort longtemps de la bouche d’un Rav a soudain refait surface dans mon esprit. « Si quelqu’un vous offre une bonbonnière géante, ne lui feriez-vous pas le geste de lui offrir un petit bonbon en retour ? », avait-il demandé. C’est si évident. Si D.ieu me faisait chaque jour la bonté de m’accorder une nouvelle journée composée de 24h et de tant de bonnes raisons de la vivre avec le sourire, alors il était de mon devoir de Lui offrir en retour quelques minutes de ce temps pour embellir notre relation.

J’ai décidé de joindre l’acte à la parole. J’ai fermé discrètement la porte et ai enclenché le chronomètre à rebours de mon téléphone sur 5 minutes. 5 minutes à la saveur d’éternité. Je me suis d’abord tue. Qu’il est bon d’entendre le silence. C’est dans le désert que D.ieu émit la Parole par excellence. Puis, j’ai d’abord remercié. Pour la santé, la subsistance, mon époux, mes enfants, et la liste est si longue… J’ai raconté à Hachem mes difficultés à Le servir, à quel point je me sentais imparfaite et pourtant si proche de Lui. J’ai demandé de l’aide, j’ai même versé quelques larmes. Puis, sans même que je ne m’en aperçoive, les 5 minutes touchèrent à leur fin et la sonnerie se mit à retentir.

Je me suis réveillée comme on se réveille d’un rêve doux et agréable. Autour, il y a avait encore les cris des enfants, mais, étonnamment, ils ne me dérangeaient pas. J’ai ouvert la porte et ai repris mes activités (en commençant par régler le litige autour du tracteur-remorqueuse), mais je me sentais investie d’une énergie encore inconnue auparavant.

Etre la fille du Roi des rois

Voilà donc, chères amies, la résolution que j’ai décidé de prendre sur moi cette année. Elle peut sembler insignifiante et pourtant, je sens d’ores et déjà son impact influer sur ma vie. Ces 5 minutes ont le pouvoir de nous offrir des moments de vie, pas seulement en termes de temps, mais surtout en termes de qualité ! Elles créent un espace d’échange avec le Maître du monde, chez Qui reposent les clés de toutes les portes que nous souhaitons voir s’ouvrir devant nous. Elles nous confèrent la sensation réelle d’une proximité avec le Roi des rois, comme si nous étions Ses filles bien-aimées. Grâce à elles, nous apprenons à mieux nous connaître et à définir notre rôle exact dans le monde. C’est toute notre vie qui s’en trouve changée, transformée, optimisée.

Vous comprenez, en seulement 5 minutes ?