Mon Papa au ciel,

J'ai bien reçu Ton message en cette période si spéciale

Et à mon tour j’aimerais Te répondre en Te demandant pardon...

Pardon pour mes faiblesses,

Pardon de m’être éloignée et de T’avoir souvent oublié.

Tu sais qu’au fond de moi, ma Néchama n’aspire qu’à revenir à Toi,

Mais parfois, Tu masques si bien Ta face,

Ta présence est si voilée, que je me laisse happer par l’illusion de cette réalité,

qui me pousse à rechercher les vanités de ce monde.

Pardon Papa si je T’oublie parfois,

Pardon lorsque je perds confiance en Toi, et en moi,

En ces Kélim, ces capacités que Tu m’as données,

pour pouvoir me réaliser et accomplir ma mission unique en ce monde.

Merci Hachem de m’avoir offert ce cadeau merveilleux qu’est Yom Kippour,

pour reprendre le contrôle de ma vie et me nettoyer, tel un Mikvé, de toutes les impuretés contractées au cours de l’année.

Je Te supplie de me permettre de vivre pleinement ce jour si spécial,

et de réussir à me saisir de ce vent de pureté qui nous est envoyé,

pour nous régénérer et me dissocier totalement de la faute,

afin de me reconnecter à mon essence pure et à ma force.

Hachem, je sais qu’en ce jour Tu ne peux pardonner que les fautes que nous avons commises contre Toi et non les offenses faites à notre prochain,

mais j’aimerais tout de même Te faire une demande :

Hachem, je veux entrer dans ce jour emplie d’amour pour mon prochain,

comprendre et intérioriser à quel point nos âmes et nos destins sont liés,

et parvenir à les juger avec toute la bienveillance dont Tu fais preuve à notre égard.

Je ne désire offenser personne,

mais parfois mon égo prend le dessus

et me fait oublier qu’ils ne sont que des messagers

que Tu m’as envoyés pour me permettre de réparer mes propres blessures.

Papa, aide-moi à reprendre confiance en moi,

Saisis-Toi de cette volonté présente que j’ai, à vouloir T’honorer,

pour m’octroyer la force de résister au Yétser Hara’ (mauvais penchant), et ainsi m’élever.

Avec tout mon amour,

Ta fille dans ce monde, qui désire se rapprocher de Toi…

K.G.