Question de Anonyme :

Chalom Rav,

Si D.ieu veut, j'accoucherai d'ici quelques mois.

Le problème est que j'habite en campagne très loin de toute communauté juive, et il n'y a absolument pas de Cacheroute à la cantine de l'hôpital, ni aucune solution de me faire livrer du Cachère, car le seul restaurant se trouve à au moins une heure de route.

Si mon mari travaille et que je ne peux compter sur personne pour me préparer à manger Cachère et me l'emmener (mon mari et moi sommes les seuls à manger Cachère dans notre entourage), existe-t-il des solutions ?

Toda Rabba.

Réponse de Rav Gabriel DAYAN :

Bonjour,

Vous faites bien de poser la question en avance, car mieux vaut prévenir que guérir.

Etant donné que le terme est dans quelques mois, dans les semaines qui viennent, vous aurez largement le temps de cuisiner des plats somptueux que vous conserverez au congélateur.

Vous les prendrez lors de votre départ pour la maternité. Ils seront, pour vous et pour tout le peuple juif, un moyen d'assurer une très bonne santé et un accouchement sans douleur.

Vous les placerez dans le réfrigérateur de la maternité après les avoir scellés doublement, de telle sorte que personne ne puisse les ouvrir.

Vous pourrez, également, vous munir de quelques boites de thon et de pain cachère ainsi que de gâteaux et autres produits cachères.

Si les responsables de la maternité interdisent d'introduire tout aliment cuisiné, vous n'aurez pas d'autre choix que de consommer des céréales et des produits en conserve que vous achèterez en temps et en heure.

Il est inutile de vous rappeler que tous les fruits et légumes sont absolument cachères et qu'il est strictement interdit de consommer le poisson ou la viande [charcuterie, volaille, viande rouge] s'ils ne bénéficient pas de la surveillance d’une autorité rabbinique.

Il en est de même pour tous les plats cuisinés.

Ces restrictions sont pour votre bien et l’apport nutritionnel recommandé ne sera, en aucun cas, affecté si vous les appliquez.

Preuves à l’appui :

Voir Daniel, chapitre 1, versets 3-16 à propos de Daniel, ‘Hanania, Michael et ‘Azaria ainsi que Talmud Méguila 13a à propos de la reine Esther - Ils refusèrent de consommer des aliments interdits et consommèrent des graines.

Leur mine et leur santé étaient bien meilleures que celles de ceux qui consommaient des plats royaux, préparés à base d’ingrédients interdits à la consommation !

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Les 10 dernières questions

Découvrez les 10 dernières questions posées aux Rabbanim de notre service "Question au Rav", qui permet à chacun de recevoir une réponse dans n’importe quel domaine du Judaïsme, en quelques jours.

Poser une question à un Rav