Pourquoi les versets de Méguilat Eikha apparaissent-ils dans l'ordre alphabétique ? En quoi cela rappelle-t-il la grande responsabilité de l'homme dans ce monde ? Pourquoi, dans cette Méguila, Jérusalem est-elle comparée à une veuve ? Et pourquoi y est-il dit aussi qu'elle pleure dans la nuit ? Comment pleurer la destruction du Beth Hamikdach alors que nous ne l'avons jamais connu ? Que nous manque-t-il en son absence ? En quoi les lois de Tich'a Béav nous aident-elles à être sensibles à la souffrance d'autrui ? En quoi le fait d'avoir labouré l'endroit du Beth Hamikdach est-il pire que le fait de l'avoir détruit ? Qu'ont cherché les Romains à travers ce labour ?