Tout le monde cherche des conseils et des Ségoulot pour s'enrichir et gagner sa vie honorablement, en particulier en cette période où nous vivons une catastrophe, la maladie du coronavirus. Nos Sages affirment que toute personne qui fait du Chabbath un délice reçoit un héritage sans limites.

Nous avons une Mitsva : « Souviens-toi du Chabbath pour le sanctifier ». Lorsque nous récitons le Chir Chel Yom dans la prière, nous disons : aujourd'hui, nous sommes le premier jour (dimanche) par rapport à Chabbath, le deuxième jour par rapport à Chabbath, etc. pour nous rappeler du Chabbath chaque jour de la semaine.

Dans le traité de Betsa (16a), la Guémara relate que Chamaï l'ancien mangea toute sa vie en l'honneur du Chabbath : il trouva un jour au marché une belle bête, et déclara : « Elle sera pour Chabbath », et s'il trouvait par la suite une plus belle, il laissait de côté la première, et mangeait la seconde ; mais Hillel Hazaken avait un autre niveau : toutes ses actions étaient pour la gloire du Ciel, comme il est dit : « Loué soit D.ieu jour après jour. » (Téhilim 68,20). 

On relève deux approches (du Chabbath) : d'une part, on ne mentionne pas le Chabbath pendant la semaine. Toute la semaine, lorsque l'homme se consacre à son travail, il n'oublie pas le Chabbath une fois le jour saint arrivé. Son attention sera tournée uniquement sur des sujets sacrés et non profanes, et de ce fait, pendant les six jours de la semaine, il ne se concentre pas trop sur la Parnassa, afin d'avoir des forces pour se déconnecter le Chabbath.  

D'autre part, d'après l'autre approche, il faut savoir que pendant les six jours de la semaine, il convient d'insérer la sainteté du Chabbath à raison de quatre heures par jour, par la Torah et la prière ; en tout, cela fait 24 heures du Chabbath présentes pendant les jours de la semaine.  

Ces deux niveaux se retrouvent chez Chamaï et Hillel. Chamaï dit : toutes tes affaires seront imprégnées de pensées du Chabbath, il ne faut pas se concentrer trop sur le gagne-pain, afin que le Chabbath, tu puisses réaliser la volonté de D.ieu. Hillel, pour sa part, affirmait : grâce à D.ieu, nous avons chaque jour des heures de Torah, par les moments réguliers d'étude et d'heures de prière, réminiscence du Chabbath pendant les jours de la semaine. 

Mes chers frères et amis juifs, en respectant le Chabbath, chacun l'honore (même celui qui tente de le respecter, même ceux qui sont éloignés, respectent le Chabbath par la récitation du Kaddich, etc.), mais toute personne qui désire la richesse et la proximité de D.ieu fera tout son possible pour honorer le Chabbath Kodèch tant sur le plan matériel, en se réjouissant et en se délectant, que sur le plan spirituel, en étudiant les lois du Chabbath et la profondeur du Chabbath ; de cette manière, on aura droit à toutes les Brakhot.


Admour de Ungvar


Pour recevoir conseils et bénédictions du Admour par téléphone : www.torah-box.com/admour