La faute de mé mériva est celle suite à laquelle Moché Rabbénou s'est vu interdire l'entrée en Erets Israël. En résumé, ellle a consisté pour lui à avoir frappé le rocher, au lieu de lui parler. Et suite à cette erreur (apparemment très anodine), il fut décidé que Moché et Aharon n'entreraient pas en Erets Israël. Cette sanction n'est-elle pas, à première vue, très disproportionnée par rapport à la faute commise ? Réponse à cette question à travers deux explications n'ayant apparemment aucun lien entre elles: l'une du Rav Moshé Shapira, et l'autre du Natsiv de Volozhine (rapportée dans le Séfer Ha'émek Davar).