Its'hak a béni son fils - sans savoir vraiment qui il avait en face de lui, Essav ou Ya'akov - en lui donnant deux grandes Brakhot. À la fois, la force spirituelle (à savoir que sa voix, à l'instar de celle de Ya'akov, soit entendue avec un grand rayonnement dans les maisons d'étude) et la force physique (à savoir qu'il ait les mains d'Essav et qu'il soit invincible tant que la voix de la Torah serait audible). Or, cette bénédiction a été donnée à Ya'acov. Qu'est-ce que cela implique et comment le perçoit-on dans toute l'histoire du peuple juif et ce, jusqu'à nos jours ?