Après avoir énoncé la semaine dernière les dix commandements (dans parachat Yitro), la Torah nous parle cette semaine (dans parachat Michpatim) de lois sociales. Parmi celles-ci, il y a les lois concernant le 'éved ivri. Qui est ce dernier ? Pourquoi (dans un cas précis) lui poinçonait-on l'oreille ? Que dit le Sefat Emet à ce propos ? En quoi ce commentaire montre-t-il (en s'appuyant notamment sur le premier chapitre des Téhilim) l'importance de préserver la qualité de notre écoute ?