Dans la paracha de A'haré Mot, nous voyons que le Cohen Gadol ne devait pas aller trop souvent dans le Kodesh Hakodashim. Pourquoi ? N'est-il pas, au contraire, bien de fréquenter souvent de tels endroits ? Dans le même ordre d'idées, comment comprendre qu'il n'était pas bon d'amener trop souvent un sacrifice au Beth Hamikdash ? Que dit le Rachba à ce propos ? Quels enseignements pouvons-nous en tirer pour notre vie quotidienne ?