La pratique des mitsvot est-elle forcément une preuve de yirat Hachem (crainte de Dieu) ? Pourquoi ? En quoi consiste cette crainte ? En quoi est-elle si importante ? Comment la mettre en pratique ? Réponse à ces questions à partir de pessoukim de différentes parachiot, qui concernent plusieurs mitsvot: ne pas maudire un sourd, ne pas mettre d'obstacles devant un aveugle, se lever devant une personne âgée, ne pas blesser verbalement son prochain, ne pas demander à un esclave un travail inutile...