Dans la Paracha de Kédoshim, de nombreuses mitsvoth concernant la relation entre l'homme et son prochain sont mentionnées. Celles-ci (et plus généralement toutes les mitsvoth chébein adam la'havéro) n'existent-elles qu'envers des Juifs, ou même envers des goyim ? Pourquoi ? En quoi le 'hiloul Hachem est-il si grave ? Que dit la Guémara Yoma à ce propos ? La 'avéra de 'hiloul Hachem est-elle réparable ? Que dit à ce sujet Rabbénou Yona dans son Séfer Chaarei Téchouva ? Quelles sont selon le Rambam les trois degrés de 'hiloul Hachem ? Selon ce même commentateur, comment est-il possible qu'un même acte puisse constituer un 'hiloul Hachem et ne pas être considéré comme une avéra