Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:19 : Mise des Téfilines
05:50 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03
Afficher le calendrier
Projet dédié par un généreux donateur
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Mercredi 29 Juin 2022

Ne pas réenrouler la Méguila en l'écoutant ?

Rédigé le Mercredi 26 Février 2020
La question de Anonyme

Chalom,

J'ai entendu dire que, si le jour de Pourim, l'on a une Méguila sous forme de rouleaux, il faut dérouler au fur et à mesure de la lecture et ne pas réenrouler au fur et à mesure, de sorte qu'arrivé à la fin de la lecture, tout le rouleau doit être déroulé.

Est-ce exact ?

Si oui, cela ne concerne-t-il que le lecteur ou même ceux qui suivent ?

Par exemple, si mon Rav lit pour la synagogue et acquitte tout le monde de la lecture, si je suis cette dernière sur un rouleau, puis-je ré-enrouler sur la droite au fur et à mesure que je déroule sur la gauche ? Serais-je quand même acquitté ?

Toda.

La réponse de Rav Nethanel GAMRASNI
Rav Nethanel GAMRASNI
430 réponses
Bonjour,
 
Concernant votre première question, il y a plusieurs avis.
 
Selon le Rif, le Roch et Maran, la coutume est de la dérouler au fur et à mesure que le lecteur procède à la lecture, de telle sorte qu’à la fin de sa lecture, elle soit entièrement déroulée. Ce n'est qu'à la fin de la lecture qu'il la roulera et procédera à la bénédiction finale (Choul'han 'Aroukh 690,17).
 
C’est également l’avis du Rambam (chapitre 2, lois de la Méguila, Halakha 12).
 
Selon le Chout Maharil (chapitre 56) ainsi que le Michna Beroura au nom du Eliyah Rabba et du Pri 'Hadach, il faut la dérouler entièrement avant sa lecture, en la repliant sur elle-même, afin de s’assurer qu’elle ne traîne pas par terre, et on la roulera après avoir fini la lecture de la Méguila (chapitre 690,56).
 
Selon le Kaf Ha'haïm (690, 102), la coutume est de la dérouler entièrement avant la lecture.
 
Concernant votre seconde question, le Michna Beroura (690,55) précise qu’il s’agit uniquement du lecteur officiant, mais les fidèles ne doivent pas se comporter de cette manière.
 
C’est également l’avis du Rav 'Haïm Faladji (Roua'h 'Haïm 690,104, Mo'èd Lékol 'Haï chapitre 31,89) qui pense que ce n'est que l’officiant qui la déroulera entièrement, mais pas les fidèles, de crainte qu’elle ne traîne par terre. C’est également l’avis du 'Hazon Ovadia page 75, et du Yalkout Yossef page 296,44.
 
Selon le Rav Méir Mazouz, les fidèles aussi dérouleront la Méguila entièrement avant la lecture de l’officiant, comme l’avis du Péri Mégadim (voir Cha'ar Hatsioun 690,50, Michna Beroura édition Ich Matslia'h 690,6).
 
Vous êtes donc libre d'agir comme bon vous semble, en prenant garde de ne pas la laisser traîner parterre au cas où vous suivez le second avis.
 
Pour répondre à votre dernière question, sachez que dans tous les cas, ce n’est pas cela qui définit si vous êtes acquitté de votre obligation.
 
Cela n’a pas d’impact sur la Mitsva qui est d’écouter chacun des mots de la Méguila en pensant à s’acquitter de la Mitsva, et, cela, même en suivant d’un 'Houmach.
 
Je me tiens à votre disposition pour toute question supplémentaire.
 
Kol Touv.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Nethanel GAMRASNI
Projet dédié par un généreux donateur