Aujourd'hui à Paris
06:28 : Mise des Téfilines
07:32 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:36 : Coucher du soleil
18:22 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Roch Hachana 5781 : 35 détails à connaître

Rédigé le Lundi 31 Août 2020
La question de Anonyme

Bonjour, Rav,

Cette année [5781], nous traversons une période assez difficile. Je crains de ne pas connaître certains détails importants étant donné que le premier jour de Roch Hachana tombe Chabbath et nous vivons une période d’épidémie mondiale.

Pouvez-vous me faire un petit rappel des points essentiels ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

En effet, à l’approche de Roch Hachana [5781] et face à la recrudescence des cas, il serait utile de proposer à ceux qui le souhaitent, des Halakhot et des petits conseils concernant cette fête si importante dans une atmosphère de Coronavirus et, malheureusement, parfois, éloigné du Rabbin auquel on a l’habitude d’adresser ses questions.

Le respect des mesures prises par les gouvernements, à travers le monde, est une obligation incontournable, que ce soit du point de vue de la Halakha ou du point de vue de la responsabilité civique. Les Halakhot qui suivent, sont, donc, inéluctablement, empreintes des effets des mesures en question.

Nous espérons que le son du Chofar nous annonçant la venue de Machia’h retentira très bientôt et que nous pourrons passer la fête dans le Beth Hamikdach reconstruit.

LES SELI’HOT

En cas d’impossibilité, il est permis de réciter les Séli'hot sans la présence d'un Minyan. Dans une telle éventualité : On ne récite aucun Kaddich. On ne récite pas le passage "Vaya'avor". Si on désire tout de même le réciter, il est obligatoire de le chanter sur l'air des Ta'amim de la lecture du Séfer Torah. Il est permis de réciter le passage "El Mélekh Yochève" jusqu'aux mots "Vécham Néémar" [non inclus]. Voir Michna Broura, chapitre 581, passage 4 - Kaf Ha'haïm, chapitre 581, passage 34 - Yabi'a Omer, volume 1, Ora'h 'Haïm, question 35 et Yé'havé Da'at, volume 3, question 43.

Les passages en araméen : Selon le Michna Broura et Rav Ovadia Yossef, on ne récite pas les passages en araméen : "Ma'hé Oumassé", "Ra'hamana", "Dé'ané La'aniyé", "Marana Débichmaya", etc. Voir Michna Broura, chapitre 101, passage 19 et chapitre 581, passage 4, Yé'havé Da'at, volume 3, question 43 et Yabia Omer, volume 1, Ora’h ‘Haïm, question 35.

Selon le Ben Ich ‘Haï, le Kaf Ha’haïm, Rav Bentsion Abba-Chaoul, Rav Meïr Mazouz, cela est absolument permis. Voir Or Létsion, volume 4, chapitre 1, Kaf Ha’haïm, chapitre 581, passage 26, Bayit Nééman [Rav Meïr Mazouz], feuillet numéro 29 - 14 Eloul 5776, Torah Lichma, question 49, Ben Yéhoyada sur Talmud Sota 33a.

Pour d’autres détails, voir ici : https://www.torah-box.com/question/minyan-indispensable-pour-les-seli-hot_6885.html

TA’HANOUN - LA VEILLE DE ROCH HACHANA

La veille de Roch Hachana, on récite les Ta’hanounim dans les Seli’hot mais on ne les récite pas, ni dans la prière de Cha’harit, ni dans la prière de Min’ha. Choul'han ‘Aroukh, chapitre 131, Halakha 6 et chapitre 581, Halakha 3.

HATARAT NÉDARIM

A l’approche de Roch Hachana [5781], Torah-Box propose une Hatarat Nédarim - annulation des vœux - en ligne pour ceux qui, pour une raison ou une autre, n’auront pas la possibilité de se rendre dans une synagogue afin de procéder à l’annulation comme il se doit. Cette possibilité est basée sur l’opinion de Rabbénou Chimchone rapportée par Rabbénou Nissim [le Ran] sur Talmud Nédarim 8b, le Rachba, Rabbénou Acher [le Roch] sur Talmud Nédarim, chapitre 1, fin du Siman 7, le Rivach [fin de la réponse 370]. Nous nous appuyons sur ces géants en cas de vrai besoin et pour faire profiter le plus grand nombre à l’approche des jours redoutables. Pour remplir la procuration, cliquez sur le lien suivant :

https://www.torah-box.com/nedarim/

JEÛNER LA VEILLE DE ROCH HACHANA

Ceux qui, tous les ans, ont l’habitude de jeûner, la veille de Roch Hachana, peuvent, jeûner cette année [5781] sauf s’ils se sentent faibles et qu’ils ne pourront pas réciter les prières comme il se doit. Ben Ich ‘Haï, année 1, introduction à la Parachat Nitsavim.

SE TREMPER AU MIKVÉ LA VEILLE DE ROCH HACHANA : POUR LES HOMMES

Cette année [5781], les hommes ne se trempent pas au Mikvé ! Quiconque désire adopter une attitude rigoureuse, s’adressera à son Rav ou restera sous une douche et attendra qu’une quantité de 12.5 ou 21.6 litres soit versée [environ 3-4 minutes]. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 606, Halakha 4.

LES VISITES AU CIMETIÈRE [VEILLE DE ROCH HACHANA]

Il s’agit d’une coutume ancienne, mentionnée dans le Choul'han ‘Aroukh [chapitre 581, Halakha 4]. On se conformera, intégralement et en tout points, aux mesures prises par le ministère de la santé du pays où l’on réside : distance de sécurité à respecter entre chacun, port du masque, gel alcoolique, etc.

ÉROUV TAVCHILINE

Cette année [5781], on ne procède pas au Erouv Tavchiline étant donné que le premier jour de Roch Hachana est un Chabbath.

PRÉPARATION DES BOUGIES POUR LE SECOND SOIR

Avant l’entrée du Chabbath, on prépare les bougies que l’on utilisera le lendemain soir car durant la fête, il est interdit d’éteindre la bougie ou de la chauffer afin qu’elle puisse coller au bougeoir au moment de la préparation. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 514, Halakha 9 et Michna Broura, passage 18.

ALLUMER UNE BOUGIE / VEILLEUSE DE 48 HEURES

Il ne faut pas oublier d’allumer une veilleuse de 48 heures afin de pouvoir l’utiliser à la sortie du Chabbath pour allumer les bougies du second jour de fête. Si la bougie s’est éteinte ou en cas d’oubli, il est permis de demander à un non-juif d’allumer une bougie. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 307, Halakha 5, Michna Broura, passage 20 et : https://www.torah-box.com/question/sans-bougie-allumee-comment-allumer-les-bougies-de-yom-tov_43081.html

PRÉPARER UNE PETITE BOUGIE POUR LA HAVDALA DU SAMEDI SOIR

Il est conseillé de préparer une PETITE bougie de Havdala pour le samedi soir car après la Brakha, il est interdit de l’éteindre.

LA BRAKHA SUR L’ALLUMAGE DES BOUGIES & CHÉHÉ’HÉYANOU

Cette année [5781], étant donné que le premier soir de Roch Hachana est un Chabbath, la Brakha est : Baroukh Ata A-donay, É-lohénou Mélèkh Haolam, Achère Kidéchanou Bémitsvotav, Vétsivanou, Léhadlik Nèr Chèl Chabbath VÉYOM TOV.

Certains disent : Léhadlik Nèr Chèl Chabbath VÉCHEL YOM TOV. Voir Kaf Ha’haïm, chapitre 514, passage 110 et Michna Broura, chapitre 263, passage 24 et chapitre 514, fin du passage 48.

Le second soir la Brakha est : Baroukh Ata A-donay, É-lohénou Mélèkh Haolam, Achère Kidéchanou Bémitsvotav, Vétsivanou, Léhadlik Nèr Chèl Yom Tov.

Dans les communautés Loubavitch, on remplace les mots Yom Tov par les mots YOM HAZIKARONE.

Dans certaines communautés Ashkénazes et certaines communautés Séfarades, les femmes récitent également la Brakha Chéhé’héyanou.

S’HABILLER HONORABLEMENT POUR ROCH HACHANA

Même si l’on ne se rend pas à la synagogue, il est obligatoire de s’habiller honorablement pour Chabbath et Yom-Tov. Voir Choul'han ’Aroukh, chapitre 529, Halakha 1.

RÉJOUIR SA FEMME ET SES ENFANTS EN LEUR ACHETANT DE BEAUX HABITS, ETC.

Cette obligation reste en vigueur pour un Yom-Tov en période de Coronavirus - Bien entendu, dans la mesure du possible. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 529, Halakha 2.

INVITER DES PERSONNES NÉCESSITEUSES

Durant les fêtes, c’est une immense Mitsva d’avoir des invités nécessiteux, matériellement ou spirituellement, à sa table [Choul'han ‘Aroukh, chapitre 529, Halakha 2]. Cette année [5781], chacun doit se conformer aux mesures en vigueur dans sa localité pour savoir si la situation [Coronavirus] permet d’accomplir la Mitsva de cette manière ou s’il faut « se suffire » de leur donner une somme leur permettant de subvenir à leurs besoins.

LE PORT DU MASQUE ET L’UTILISATION DU GEL ALCOOLIQUE DURANT ROCH HACHANA

Durant Chabbath et Yom Tov, le port du masque et l’utilisation du gel alcoolique sont permis. Voir :

https://www.torah-box.com/question/porter-un-masque-contre-le-virus-corona-pendant-chabbath_48121.html

https://www.torah-box.com/question/le-port-du-masque-pendant-chabbath-quelques-arguments_51842.html

https://www.torah-box.com/question/mettre-un-gel-antibacterien-chabbath_47810.html

ALLER À LA SYNAGOGUE

Pour se rendre à la synagogue, on se conformera, intégralement et en tout points, aux mesures prises par le ministère de la santé du pays où l’on réside : distance de sécurité à respecter entre les fidèles, port du masque, gel alcoolique, etc. En France, les responsables communautaires doivent veiller à organiser des Minyanim supplémentaires car dans les synagogues, le nombre de fidèles est limité - Et surtout, à l’occasion de Roch Hachana où nous devons accomplir la Mitsva d’écouter le Chofar. Hachem les récompensera pour chaque effort dans ce sens. Voir Beth Yossef, chapitre 284 et Pisské Techouvot, passage 15.

SE SERRER LA MAIN ET S’EMBRASSER À LA SYNAGOGUE

A la synagogue, il faut éviter de s’embrasser et de serrer la main, jusqu’à nouvel ordre. On se suffira d’une belle révérence.

SI LE MIKVÉ COÏNCIDE AVEC L’UN DES SOIRS DE ROCH HACHANA

Il est permis d'avoir des relations conjugales les soirs de Roch Hachana [si la femme n’est pas Nidda]. Voir Michna Broura, chapitre 240, passage 7 et Cha'ar Hatsiyoun, passage 4. Selon le Ari-Zal, cela est à éviter. Voir Kaf Ha'haïm, chapitre 240, passage 5. Si le soir du Mikvé coïncide avec l'un des soirs de Roch Hachana, cela est absolument permis, même selon le Ari-Zal. Si l'on n'a pas, encore, un garçon et une fille, cela est, également, permis selon le Ari-Zal. Voir Biour Halakha, chapitre 240, passage "Milèl Chabbath".

KIDDOUCH : SI L’ON N’A PAS DE VIN OU DE JUS DE RAISIN

S’il n’est pas possible d’obtenir du vin ou du jus de raisin, il est absolument possible de presser du raisin - AVANT L'ARRIVÉE DE ROCH HACHANA - afin d'en faire du jus qui sera utilisé pour réciter le Kiddouch. Après avoir pressé les raisins - AVANT ROCH HACHANA - il faudra retirer les pépins et les particules de peau. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 272, Halakha 2 et Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 272, passage 6, note 1.

LE MIEL

Si l’on ne dispose pas de miel cachère, on trempera le pain et la pomme dans du sucre en poudre. [Torah Lichmah, réponse 500 et Kaf Ha’haïm, chapitre 583, passage 4]. Le sel devra, tout de même, se trouver sur la table. Certains trempent, également, le morceau du Motsi dans le sel [Kaf Ha’haïm, chapitre 583, Halakha 4].

LES SIMANIM - ALIMENTS DU « SÉDER » DE ROCH HACHANA [feuille de miel]

Si l’on ne possède pas un ou plusieurs des aliments, il est, absolument, permis de réciter la prière appropriée. Pour la vérification de chacun des aliments, cliquez ici : https://www.torah-box.com/vie-juive/fetes/roch-hachana/simanim-verification-des-aliments-le-soir-de-roch-hachana_3674.html

REPAS DE ROCH HACHANA EN VIDÉO CONFÉRENCE [ZOOM]

Il est, strictement, interdit d’utiliser le système vidéoconférence [Zoom] durant Chabbath et Yom Tov, et ce, même si l’appareil est branché sur minuterie et même si nous n’avons aucune intention d’y faire le moindre réglage. Voir Iguerot Moché, Ora'h 'Haïm, volume 4, réponse 60, Chémech Oumaguène, volume 2, réponse 64, 'Arokh Hachoul'han, chapitre 338, fin de la Halakha 5 et 'Helkat Ya'acov, Ora'h 'Haïm, réponse 70. Voir, également :

https://www.torah-box.com/question/coronavirus-pourquoi-interdire-la-video-conference-pour-le-soir-du-seder_48689.html

https://www.torah-box.com/news/monde-torah/le-grand-rabbin-de-jerusalem-condamne-une-recente-permission-d-un-seder-de-pessa-h-en-videoconference_18277.html

HACHKAVA

Si, pour une raison ou une autre, on ne se rend pas à la synagogue, il est permis de réciter la Hachkava, à la mémoire des parents ou d’un autre proche, et ce, même si l’on n’est pas en présence d’un Minyan. Voir Guécher Ha’haïm, volume 1, chapitre 31, passage 2, Halakha 6, Halikhot Chlomo - Téfila, chapitre 16, note 9, Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 621, passage 19, note 20.

CHOFAR POUR LES FEMMES

Pour éviter qu’un grand nombre de femmes se rassemblent au même moment dans la synagogue, des « sonneries du Chofar » sont organisées pour les femmes et les jeunes filles, dans la matinée - après la prière des hommes ou dans l’après-midi.

COMPLÉTER LES 100 BRAKHOT - LE PREMIER JOUR ET LE SECOND JOUR DE ROCH HACHANA

Le PREMIER JOUR de Roch Hachana est un Chabbath. Cette année, nous récitons 86 Brakhot. Il faut en réciter 14 autres afin de compléter les 100 Brakhot que nous devons réciter chaque jour. Le SECOND JOUR, il manque 16 Brakhot. Pour des solutions permettant de compléter les Brakhot, cl  iquez sur le lien suivant : https://www.torah-box.com/question/dois-je-rester-au-kiddouch-de-la-synagogue_19223.html

TACHLIKH

Cette année [5781] : EN DEHORS D’ISRAËL, on récite la prière du Tachlikh le second jour de Roch Hachana. Voir Michna Broura, chapitre 583, passage 8.  EN ISRAËL : dans certaines communautés Séfarades, on la récite durant Chabbath. Voir Pisské Techouvot, chapitre 583, passage 9. S’il n’est pas possible de se rendre aux abords d’un cours d’eau et si un cours d’eau n’est pas visible au loin, on récitera la prière face à un robinet ouvert. D’après certains, on remplit un ustensile d’eau que l’on versera par la suite. La présence d’un Minyan, bien que souhaitée, n’est, absolument, pas obligatoire pour la prière du Tachlikh.

SÉOUDA CHLICHIT - SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2020

Il ne faut pas oublier de faire la Séouda Chlichit. Mais pour consommer le repas du second soir de Roch Hachana avec appétit et accomplir la Mitsva de la meilleure manière, il faut la terminer assez tôt - EN ISRAËL : avant 15h35. EN FRANCE : avant 16h50. AU CANADA : avant 15h53. Après ces horaires, il est, tout de même, obligatoire de faire la Séouda Chlichit avec du pain mais avec modération ! Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 529, Halakha 1.

LAVER LA VAISSELLE & PRÉPARER LA TABLE - SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2020

Tant que l’heure de la sortie des étoiles n’est pas arrivée, il est strictement interdit de laver la vaisselle, de préparer la table ou de réaliser le moindre travail interdit pour le repas du soir. Choul'han ‘Aroukh, chapitre 513, Halakha 1 et Michna Broura, passage 1.

ON AJOUTE LE PASSAGE « VATODI’ÉNOU » DANS LA ‘AMIDA SAMEDI SOIR

Dans la ‘Amida du samedi soir, on remplace le passage « Ata ‘Honanetanou » par le passage « Vatodi’énou ». Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 491, Halakha 2. En cas d’oubli, on ne recommence pas la ‘Amida.

QUAND ALLUMER LES BOUGIES DU SECOND SOIR ?

Le second soir de Roch Hachana, cette année, samedi soir, il est strictement interdit d’allumer les bougies avant l’heure de la sortie des étoiles. Certaines femmes allument, alors, les bougies après avoir dit Baroukh Hamavdil Bène Kodech Lé’hol. Mais certaines femmes attendent que le mari soit de retour du Beth-Haknesset.

LE KIDDOUCH & LA HAVDALA DU SECOND SOIR DE ROCH HACHANA

Le Kiddouch du second soir de Roch Hachana inclut, également, une Havdala. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 473, Halakha 1.  On dira HAMAVDIL BÈNE KODECH LÉKODECH. Le texte figure dans tous les Ma’hzorim [livre de prières des fêtes]. On ne récite pas de Brakha sur les Béssamim.

LA BOUGIE DE LA HAVDALA

Pour allumer la bougie de la Havdala, on utilisera la veilleuse [de 48 heures] allumée depuis la veille de Roch Hachana. Il est, strictement, interdit de l’éteindre après la Havdala. Si l’on ne possède pas une bougie à plusieurs mèches, il est permis de réciter la Brakha sur une bougie à mèche unique. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 298, Halakha 2 et Pisské Techouvot, chapitre 514, passage 23. Certains de nos maîtres pensent qu’il est bien de rapprocher deux bougies et de les séparer par la suite. Voir Pisské Techouvot, chapitre 514, passage 6. D’après certains de nos maîtres, il est préférable de ne pas allumer une bougie pour la Havdala et d’utiliser les bougies allumées en l’honneur de la fête. Voir Pisské Techouvot, chapitre 514, passage 23.

CHÉHÉ’HÉYANOU - LE SECOND SOIR DE ROCH HACHANA

Même le second soir de Roch Hachana, on récite la Brakha Chéhé’héyanou dans le Kiddouch, et ce, même si l’on ne possède pas un nouveau fruit ou un nouvel habit. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 600, Halakha 2.

CHOFAR RECOUVERT D’UN TISSU FIN OU D’UN MASQUE

Apparemment, cette année on remarquera dans certaines synagogues que l’extrémité du Chofar sera recouverte par un tissu fin ou un masque - n’entraînant pas une déformation du son - afin d’éviter toute projection contaminée, à risque.

LORSQUE L’ON PRIE SEUL

Lorsque l’on prie seul, à la maison ou à la synagogue, il y a certains détails à connaître. Cliquez sur le lien ci-dessous, certains détails sont en vigueur pour Roch Hachana :

https://www.torah-box.com/question/prier-sans-minyan-ce-qu-il-faut-savoir_54060.html

TORAH-BOX VOUS SOUHAITE UNE ANNÉE DE BONHEUR ET PLEINE DE TORAH :

CHANA TOVA !!!

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN