La prière est un DON en soi car celui qui prie n'est que générosité. En effet, nourrir son âme, lui insuffler cette spiritualité grâce à la prière est un don envers soi-même car on est à l'écoute des besoins de sa Néchama... qui n'est autre qu'une parcelle divine. En vivant la prière de tout son être, avec ferveur, conviction et profondeur, on offre une sérénité à son âme et on lui permet de se "régénérer"... Par ailleurs, l'univers de la prière n'est pas limité comme le monde physique ! L'impact de la prière et son champ d'action est infini... Même si l'on ne peut pas venir en aide, de manière pragmatique, à tous ceux qui en ont besoin, on se doit au moins de prier pour eux. En ces temps troublés, il y a tellement de blessures à panser sur terre, que chaque Juif se doit de ressentir profondément que sa prière est de l'ordre du devoir et que c'est peut-être sa prière qui déclenchera la Guéoula (Délivrance) ! Amen.