Pourquoi nous est-il demandé de prier "de tout notre coeur" ? De quelle manière la Kavana (ferveur) et la concentration portent nos prières ? Quel est leur impact concrètement ? Pourquoi faut-il impliquer notre Néfèch et même notre corps dans la prière ? En quoi la prière en communauté s'élève et monte au Ciel plus facilement qu'une prière individuelle ? Une prière mécanique, sans intention, a-t-elle néanmoins de la valeur ? Quant aux femmes, sont-elles tenues de prier Cha'harit et Min'ha, le Chéma' et la 'Amida ? Si une femme est occupée à une Mitsva dans son foyer, est-elle exemptée de la Mitsva de la prière ?