Résumé de la Paracha de Ki Tavo

En introduction, cette Paracha évoque les Mitsvot des Bikourim (prémices) et du Bi’our Ma’asserot (Élimination du Ma’asser) avant de traiter de l’alliance contractée par Moché Rabbénou entre Hachem et les Bné Israël au moyen d’une série de bénédictions et de malédictions dont leur réalisation dépend de l’observance ou non des commandements de la Torah. 

Dans un premier temps, ce sont treize bénédictions et malédictions qui seront prononcées après le passage du Jourdain, sur le Mont Guérizim et le Mont Eval. Par la suite, sont évoqués une série de bénédictions pour les Bné Israël s’ils se conforment aux prescriptions de la Torah, et une longue série de 98 malédictions censées s’abattre sur les Bné Israël, dans le cas contraire. Ces malédictions se sont toutes réalisées au moment de la destruction du deuxième Temple (Ramban, Ralbag). 

 

  1. Mitsva des Bikourim (prémices) qui consiste à apporter au Beth Hamikdach le premier de la production des fruits des 7 espèces d'Israël, chaque année. Le propriétaire des fruits devait à cette occasion, exprimer sa reconnaissance à Hachem pour tout ce dont Il le gratifie
  2. A la fin de la troisième année du cycle de la Chemita, on doit attester avoir respecté toutes les consignes relatives aux différents prélèvements demandés par la Torah sur la production agricole (Vidouï Ma’asserot) et demander à Hachem de bénir les Bné Israël et la terre d’Israël. 
  3. Moché contracte une alliance avec les Bné Israël destinée à assurer l’observance des Mitsvot de la Torah. Cette alliance prend forme par la récitation de bénédictions et malédictions sur le mont Guérizim et le Mont Eval, la construction d’un Mizbéa’h (autel) à l’aide de 12 pierres transportées depuis le Jourdain sur lequel toute la Torah devait être retranscrite.
  4. Cérémonial des bénédictions et malédictions sur le Mont Guérizim et le mont Eval : Six tribus monteront sur le Mont Guérizim et six autres tribus sur la Mont Eval. Les Cohanim, les Leviïm et l’arche sainte seront disposés entre les deux montagnes. Les Léviïm se tourneront en premier lieu vers le Mont Guérizim  et réciteront douze bénédictions puis se tourneront vers le mont Eval et réciteront douze malédictions.
  5. Longue série de 98 punitions en cas de transgression des Mitsvot de la Torah par les Bné Israël.
  6. Rappel succinct des bienfaits d’Hachem envers les Bné Israël depuis la sortie d’Egypte jusqu’à la veille de leur entrée en terre d’Israël.

Résumé de la Haftara de Ki Tavo

(Isaïe 60, 1-22)

Cette Haftara traite de prophéties annoncées par Isaïe qui y décrit la ville de Jérusalem au moment de la rédemption finale. Alors que les nations seront plongées dans l’obscurité, les soucis et la confusion, Jérusalem sera une source de lumière générale pour toutes les nations qui se laisseront guider par elle et emmèneront de grandes richesses et de nombreuses offrandes au Beth Hamikdach. Les nations se mettront au service des Bné Israël et participeront à la reconstruction des murailles de Jérusalem. Le peuple d’Israël jouira alors d’une paix et d’une sérénité inconnue jusque là. La Haftara conclut par les deux mots “Bé’itah” (en son temps) et "A’hichéna" (je précipiterai) en parlant de la venue du Machi’ah, ce qui fait dire à nos commentateurs que la venue du Machia’h peut survenir soit au moment ultime fixé par Hachem ou plus tôt si les Bné Israël le méritent.

Cette Haftara est la sixième de la série des sept Haftarot dites “Chiv’a Dené’hamata” lues après Tich’a Béav. 

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions ‘Oz Véhadar)