Résumé de la Paracha de Vayélèkh (Chabbath Chouva)

Moché Rabbénou se sépare des Bné Israël, le jour de sa mort en leur adressant des paroles d’encouragements. Il leur demande de ne pas craindre les nations environnantes, car Hachem restera à leurs côtés même durant la période où Yéhochoua’ dirigera le peuple d’Israël. Le roi devait réunir le peuple d’Israël, à chaque fin de Chémita pour leur lire une partie  du livre de Dévarim. Hachem ordonne à Moché et à Yéhochoua’ d’enseigner aux Bné Israël le “chant” de Haazinou, dans lequel Hachem les avertit de ce qui les attend à l'avenir. Moché remet le Séfer Torah après l’avoir écrit, aux Leviïm et leur demande de le déposer à côté du Aron Hakodech (arche sainte).

 

  1. Moché annonce aux Bné Israël qu’il ne traversera pas le Jourdain pour accéder à la terre d’Israël. Il les exhorte à ne pas avoir peur des peuples environnants.
  2. Moché encourage Yéhochoua’ dans sa nouvelle fonction de dirigeant du peuple d’Israël.
  3. Le roi devait réunir tout le peuple juif (hommes, femmes et enfants) chaque fête de Souccot de l’année de la Chémita pour leur lire quelques passages du livre de Dévarim.
  4. Hachem ordonne à Moché et à Yéhochoua’ d’écrire le “chant” de Haazinou et de l’enseigner aux Bné Israël.
  5. Moché transcrit toute la Torah, la remet aux Léviïm et leur demande de la déposer à côté de l’arche sainte. Ce Séfer Torah devait servir de témoignage sur la véracité des paroles divines transmises par Moché.

Résumé de la Haftara de Vayélèkh (Chabbath Chouva)

(Hochéa’ 14, 2-10 ; Mikha 7, 18-20)

Cette Haftara est lue chaque année pendant le Chabbath entre Roch Hachana et Yom Kippour. Le prophète appelle les Bné Israël à faire Téchouva après avoir constaté l'inefficacité des idoles et des autres peuples à les sauver. Hachem est disposé à aimer de la même manière les Bné Israël après leur Téchouva. 

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions ‘Oz Véhadar)