Dans la tefila du matin de Hochaana Rabba, nous disons "Ani vahou hochi'a na". Par ces mots, nous demandons à Hachem de sauver "moi et lui". Mais de quel "lui" s'agit-il ? Réponse à cette question à travers un commentaire de Tossefot, qui rappelle le fait que lorsque nous souffrons, Hachem aussi souffre.