En quoi le diamant, la boue et le castor peuvent-ils nous rappeler la valeur inestimable de chaque juif, quelles que soient ses avérot passées ?